Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2010.01.27 Morano annonce la création en Guadeloupe d'un centre pour les enfants haïtiens en voie d'adoption

source : Le Point AFP
La secrétaire d'État à la Famille et à la Solidarité, Nadine Morano, s'est rendue mardi en Guadeloupe, où elle a annoncé la création d'un centre d'accueil des enfants haïtiens en voie d'adoption. Nadine Morano s'est rendue, sitôt son arrivée de Paris, où elle avait accueilli dans la matinée une soixantaine d'enfants haïtiens, au CHU de Pointe-à-Pitre où sont hospitalisés de petits Haïtiens évacués de leur pays dans l'urgence avec de graves blessures à la suite du séisme du 12 janvier.

Certains d'entre eux, qui ne sont pas en attente d'adoption, ne possèdent pas de documents d'identification permettant de retrouver leur famille sur place. La secrétaire d'État a ensuite présidé une réunion destinée à “préparer la phase post-urgence des enfants en attente d'adoption” par des familles françaises.

“J'en ai vu qui arrivaient à Paris prostrés et réfugiés dans le mutisme, après avoir subi de multiples traumatismes : celui de l'abandon, du séisme, puis du transfert”, a déclaré Nadine Morano. Elle a poursuivi en indiquant qu'elle souhaitait que “l'accueil et la rencontre des enfants avec leur famille adoptante s'effectuent dans des conditions normalisées”. La plupart des enfants haïtiens arrivés en France ces derniers jours “n'avaient jamais rencontré leurs parents” français, a-t-on appris dans l'entourage de la secrétaire d'État.

Avant de quitter la Guadeloupe, Nadine Morano a annoncé qu'un centre d'accueil des enfants en voie d'adoption allait être créé en Guadeloupe, dans un centre de vacances actuellement inoccupé. “Ils seront accueillis en Guadeloupe par des personnes qui parlent aussi le créole, par des personnels spécialistes de la petite enfance”, a-t-elle indiqué. Ce centre permettra, selon elle, “cette phase de contact, de transition, d'accueil et de rencontre” avec les familles adoptantes.

La secrétaire d'État a également décidé de créer en Guadeloupe une “Consultation d'orientation et de conseils à l'adoption” (Coca), qui existe déjà dans quatorze régions françaises, “pour assurer le suivi de longue durée” des enfants haïtiens adoptés par des familles françaises. Selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères, 914 procédures d'adoption d'enfants haïtiens sont actuellement enregistrées en France.


Outils personnels